Pierre Miriski Photographe

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:396. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:81. Error 9: Invalid character
Pierre Miriski Photographe
Rendez-vous PDF Imprimer Envoyer
  
Samedi, 26 Mai 2012 09:56

 Ferme_de_Pech_Merle_46_Bords_du_Lot_009

 

Le lot est un département fondateur du tourisme équestre. Depuis 1968, il s’est impliqué dans le développement des circuits de randonnées ! Les paysages sont superbes, la gastronomie et l’architecture remarquable, le climat quasi méditérranéen. C’est un département à découvrir dans la prochain numéro de Randonner à Cheval, le magazine des cavaliers d’extérieur. Dans tous les kiosques dès la fin juin!

Mis à jour ( Mercredi, 13 Juin 2012 15:56 )
 
Dociles PDF Imprimer Envoyer
  
Mardi, 17 Avril 2012 13:20

Fjord_Marcher_en_main_56_001

Pour certains, aller chercher les chevaux au pré s’apparente bien souvent à un parcours du combattant. Pour peu que l’on soit muni d’un licol, invariablement notre compagnon s’enfui a notre approche pour se réfugier à l’autre bout de la pâture. Est-ce la perspective de devoir travailler ? Toujours est il que certains chevaux viennent gentiment à notre rencontre et d’autre pas.

Une fois attrapé et le licol mis en place, encore faut il qu’il accepte de vous suivre jusqu’à l’écurie sans s’arrêter brutalement ou vous bousculer, ce qui n’est pas toujours le cas. Et lorsque les chevaux sont en groupe, les choses se gâtent parfois encore plus. Alors quel plaisir d’avoir des chevaux éduqués, calmes et faciles à mener !

Nous sommes ici, avec Nathalie Bellon, au Centre de randonnée du Riellec dans la presqu’île de Rhuys dans le golfe du Morbihan. Comme c’est bien souvent le cas, les chevaux de randonnée, ici des Fjords, sont bien dans leur tête et visiblement heureux de partir en ballade.

Mis à jour ( Mardi, 17 Avril 2012 13:27 )
 
Un grand Fugueur PDF Imprimer Envoyer
  
Mercredi, 18 Janvier 2012 14:49

-nes_des_Pyr-n-es_-64-_Parc_aux_-nes_001"Pyrénées-Atlantiques, Vallée d'Aspe en septembre. Je monte avec l'éleveur Pierre Yves Pose du Parc aux ânes pour photographier ses ânes des Pyrénées. Il en possède plus de 70 qui sont en ce moment sur les pâturages communaux en altitude. Sur la route nous en découvrons une dizaine qui se sont échappés et sont descendus dans la vallée. Nous réussissons à les encadrer pour les faire rentrer dans une pâture non loin de là"

Les ânes sont parfois d’un naturel fugueur et il n’est pas toujours facile de les maintenir dans un pré si celui-ci n’est pas correctement clôturé. Dans les grands espaces pyrénéens, il est toujours difficile de bien clôturer ces immensités. Et puis lorsque la mauvaise saison approche, les ânes anticipent naturellement le mauvais temps et redescendent d’eux même vers les vallées ! www.anepyrenees.com

 

Mis à jour ( Mercredi, 18 Janvier 2012 14:57 )
 
Douce France PDF Imprimer Envoyer
  
Vendredi, 16 Décembre 2011 16:45

Vallee_du_Loir_72_Parigne_cheval_002

Le cheval permet de s’aventurer loin des sentiers battus et de prendre de la hauteur. Du haut de sa monture, avec un regard de géant, s’offre alors aux cavaliers randonneurs, la découverte de paysages superbes, souvent invisibles à pied et ce, quelle que soit la région traversée. En notre douce France, la diversité est au rendez vous avec des châteaux, des vignobles, d’immenses plages, des forêts centenaires, des causses désertiques, des champs de lavande…

 Bien sûr, certaines destinations tirent leur épingle du jeu et sortent du lot, mais toutes, à n’en point douter, possèdent des richesses en mesure de faire vibrer le randonneur !

Nous sommes ici dans le sud du département de la Sarthe, sur le territoire des vignobles de la vallée du Loir. Le château est celui de La Gidonnière, le vignoble, celui du réputé Jasnières. La Gidonnière, situé sur la commune de Lhomme a été bâti sous le règne de Louis XIII. Quant au Jasnières, c’est un vin blanc fruité considéré comme l’un des meilleurs de France dans sa catégorie. Un circuit à découvrir avec Cheval Parigné Aventure avec qui vous traverserez également la belle forêt de Bercé.

Comme partout ailleurs et même dans des régions peu touristiques, le réseau souvent dense des chemins permet au randonneur de découvrir les secrets de terroirs toujours très riches culturellement.www.parigne-cheval-aventures.com

 

 

Mis à jour ( Mercredi, 13 Juin 2012 15:59 )
 
Bivouac PDF Imprimer Envoyer
  
Vendredi, 14 Octobre 2011 09:18

Transyvelines_2011_78_Bivouac_030 

Dans les rassemblements de cavaliers, l’hébergement des chevaux est souvent source de problèmes. Lignes de chevaux, boxes, paddocks, attaches diverses… les solutions ont été testées et re-testées à travers la France, voire l’étranger. Les cavaliers randonneurs étant toujours attachés au confort de leurs chevaux le challenge est toujours difficile à remplir. Les organisateurs de la Trans’Yvelines ont opté pour les paddocks individuels clôturés par des rubans électrifiés. Bien sur, leur montage demande du personnel et du temps, surtout lorsque l’on sait que plus de 150 chevaux participent à cette découverte du département des Yvelines. Mais l’installation est maintenant bien rodée et particulièrement efficace. D’ou cette image un peu irréelle d’une multitude de rubans alignés sur cette pâture de Septeuil, dans le soleil d’une fin de journée de pluie ! Renseignements : www.transyvelinesacheval.free.fr

 

Mis à jour ( Mardi, 08 Novembre 2011 12:24 )
 
Traditions PDF Imprimer Envoyer
  
Vendredi, 19 Août 2011 14:11

 

Foire_de_Gavray_11_50

Depuis des centaines d’années, des foires traditionnelles se déroulent dans le département de la Manche, région d’élevage par excellence. Les plus importantes étant celles de Gavray (photo) ou de Lessay. Plusieurs centaines de chevaux, ils étaient plus de 700, s’installent le temps d’une journée, des 6 heures du matin, tenus en main sur la lande Normande. L’ambiance est festive et de nombreuses transactions se déroulent dans la pure tradition des maquignons d’antan : ce fut cette année, aux dires des habitués, un bon cru pour le commerce. Chevaux de sport, de trait ou poneys ainsi que les ânes, Gavray et sa foire de la Saint Luc restent un rendez vous incontournable de monde de l’élevage de la basse-normandie. Prochain rendez vous en octobre. Renseignements : www.gavray.fr

 

Mis à jour ( Vendredi, 04 Novembre 2011 10:33 )
 
Abrivado PDF Imprimer Envoyer
  
Mercredi, 20 Juillet 2011 15:10

 Abrivado_13_Les_Saintes_032

Tradition purement camarguaise, l’abrivado est un convoyage de troupeau, des prés aux arènes, qui remonte à l’époque où il n’existait pas de transport en camion. Les gardians déplaçaient ainsi les bêtes à cheval. Désormais, l’événement n’est plus que touristique et folklorique. Des abrivados ont lieu tout au long de l’année au Saintes Marie de la Mer, avec en point culminant le week-end du 11 novembre pour un festival d’abrivados qui se déroule les 10 et 11. Au départ de la plage Est, au lieu dit Rousty, ce sont près d’une vingtaine d’abrivados qui se succédent pour rejoindre les arènes des Saintes, avec un public de passionnés nombreux : plusieurs milliers de spectateurs, à pied mais aussi à cheval. Il est possible d’assister à cheval aux abrivados. Deux solutions s’offrent à vous. Venir avec son propre cheval et rejoindre le point de départ à Rousty. Cela impose une connaissance du déroulement de la manifestation et des accès, afin d’être aux bons endroits au bons moments. A réserver aux locaux qui ont déjà assisté à un abrivado. Profiter des organisateurs de rando locaux qui proposent le circuit « clé en mains ». Une formule qui vous permettra d’être au cœur de l’action.

Pour connaître les dates des prochaines abrivados et les adresses des prestataires : www.saintesmaries.com

Mis à jour ( Mercredi, 20 Juillet 2011 15:14 )
 
Sauvons nos paysages! PDF Imprimer Envoyer
  
Vendredi, 17 Juin 2011 15:19

 Villamartin_de_campos_Esp_La_posada_del_campo_107

Que seront nos paysages lorsque les éoliennes seront devenues omniprésentes ? Peut-on les comparer, avec leur gigantisme, aux moulins de nos campagnes ? Ceux qui aujourd’hui, apprécient leurs « silhouettes élancées » ne finiront-il pas par regretter le temps des paysages sans fin ? Nous ne sommes qu’au début des installations de parcs éoliens, un peu partout en France et en Europe, ici en Castille dans le nord de l’Espagne. Chez nous dans le Levezou en Aveyron ce sont près de 300 éoliennes qui devraient envahir les collines, pour ne citer que cette belle région !

Non, les éoliennes ne s’intégreront jamais aux sites comme ne se sont jamais intégrées les lignes électriques et autres manifestations disgracieuses de notre technologie. Alors, soyons vigilants et n’hésitons pas à nous impliquer toujours plus dans la défense de nos beaux paysages !

Mis à jour ( Mercredi, 24 Août 2011 10:34 )
 
PDF Imprimer Envoyer
  
Mardi, 24 Mai 2011 10:40

 

Ranch_dElvire_40_004

A deux reprises, en décembre1999 et dix ans plus tard en janvier 2009, les immenses pinèdes des Landes ont été victimes de tempêtes. En 2009, avec la tempête Klaus, ce sont 30 à 50 millions de mètres cube de bois qui ont été brutalement balayés par le vent. Cette année, un grand nombre de chemins sont encore coupés, et si les sylviculteurs, essentiellement des privés, les remettent en état, on estime qu’il faudra plus de vingt ans, pour que la forêt retrouve toute sa beauté. A chacune de ces catastrophes naturelles les cavaliers randonneurs pâtissent de ces dégâts impressionnants. Qu’il s’agisse d’orages, de neige, d’inondations ou de vent, chacun de nous a rencontré au moins une fois dans sa vie de randonneur, le déchaînement des éléments naturel. Claude Lux raconte : « Je me souviens de cette soirée glaciale lorsque nous traversions à cheval la forêt de Chantilly, les arbres se mirent à ployer sous le poids du gel, qui s’était accumulé sur les branches. Un peu partout autour de nous, les branches craquaient d’un bruit lugubre alors que la nuit enveloppait progressivement le sous-bois. En quelques minutes, les chemins avaient disparu, alors que les chevaux, et nous même d’ailleurs, étions affolés, ne sachant plus où aller. Par bonheur, l’orée de la forêt n’était pas loin ! Un autre souvenir me revient en mémoire, lorsque dans la montagne savoyarde, un orage d’une rare brutalité libéra sa charge alors que nous traversions un col. La foudre frappait les parements dont les roches de détachaient dans un bruit assourdissant. Chose étonnante, dans ce déluge d’éclairs et de vacarme, les chevaux qui s’affolent parfois lorsqu’un simple morceau de papier vole devant eux, ne cédèrent pas à la panique. »

 

Mis à jour ( Mercredi, 13 Juin 2012 15:57 )
 
PDF Imprimer Envoyer
  
Mardi, 10 Mai 2011 15:12

 Ecopasteur_Curzon_85_015

Dans le Parc naturel régional du marais Poitevin, de grandes étendues de prés communaux sont mises à la disposition des éleveurs. Leurs troupeaux sont laissés en estive dès le mois d’avril. Ils y passent tout l’été. Pour éviter les déplacements de tous les éleveurs, deux cavalières surveillent sur leurs chevaux Camargue, les troupeaux et les milieux. Après un stage de formation en Camargue, d’où viennent leurs chevaux, elles observent les signes de bien être ou de problèmes pour les animaux mais aussi l’état des abreuvoirs, des clôtures... Elles participent également aux différents travaux de contention (tri du bétail), beaucoup plus faciles à cheval qu’a pied. Au total, ce sont plus de 1000 hectares qui sont ainsi surveillés à raison de 2 à 4 heures quotidiennes. Voila maintenant 6 ans déjà que le système fonctionne pour la plus grande satisfaction des éleveurs vendéens. Une équitation nature et une expérience à reproduire dans d’autres régions ?

Mis à jour ( Mardi, 10 Mai 2011 15:21 )
 
Chateaux en Espagne PDF Imprimer Envoyer
  
Lundi, 02 Mai 2011 15:46

 Villamartin_de_Campos_Esp_La_posada_del_campo_001

Les châteaux ont toujours fait rêver les randonneurs. Qu’ils soient châteaux cathares comme Montségur en Ariège, royaux comme Chambord, princiers comme Chantilly ou citadelle féodale comme Pierrefonds, ils sont des points de ralliement, des buts de voyages et de découvertes. Ils sont également riches de souvenirs historiques à une époque ou les chevaux furent un moyen de transport. Les chevaux étaient omniprésents dans tous ces édifices, alors comment aujourd’hui ne pas ressentir une émotion à ces évocations romantiques et fortes. D’aucuns, nostalgiques de ces forteresses d’antan, reconstruisent avec les techniques de jadis un château médiéval comme c’est le cas à Guédelon (Yonne). Mais, si la France est peut être l’un des pays au monde le plus riche de châteaux et manoirs d’autres pays possèdent un patrimoine architectural remarquable. C’est le cas de l’Espagne ou sur des terres encore semi desertiques émergent toujours aujourd’hui des citadelles dont les couleurs des murs se fondent avec l’ocre des sols arides. Nous sommes ici dans le grenier à blé de l’Espagne : la Castille. Au pied du Castillo de AMpudia, une forteresse seigneuriale de style gothique. Il est le plus beau des châteaux de la province de Palencia. Vous pourrez le découvrir à cheval en partant du Centre équestre de Villamartin de campos tout proche (www.posadadecampos.com)

Mis à jour ( Lundi, 02 Mai 2011 15:54 )
 
PDF Imprimer Envoyer
  
Jeudi, 14 Avril 2011 09:47

xxxxQuand on lâche un cheval au pré, sa première réaction est dans bien des cas de piquer un petit galop, comme le fait ce beau crème horse. Pour lui, la mise en pâture est un vrai moment de bonheur, a plus forte raison s’il passe une grande partie de sont temps au boxe. Mais très vite, il se calme pour se livrer à l’activité principale de tous les chevaux au pré : brouter.

Tous les éleveurs et propriétaires de chevaux vivant au pré le savent, les chevaux sont heureux en pâture et cela quel que soit le temps. Et ils préfèrent généralement rester dehors, même par grands froids. Pour s’en convaincre il suffit de passer un peu de temps avec eux dans une pâture. Au pré, il se passe toujours quelque chose et les chevaux sont continuellement en activité. En fait…ils sont heureux et libres.

Mis à jour ( Jeudi, 14 Avril 2011 09:56 )
 
le cheval du randonneur PDF Imprimer Envoyer
  
Jeudi, 24 Mars 2011 11:30

Quarter_Horse_Idaho_USA_Jevne_Ranch_001

Le quarter horse pourrait être le cheval idéal du cavalier randonneur. Son mental est en effet à toute épreuve, car la race a été conçue pour le travail et une équitation de bétail. De ce fait, rien, en effet, ne l’inquiète ni ne le dérange. Sa taille le prédispose également à la pratique de la randonnée car, comme la plupart des chevaux de travail, il est de taille modeste : aux alentours de 1,56m. Sa morphologie est, elle aussi adaptée, et il est doté d’une arrière main puissante car, ne l’oublions pas, il a été conçu pour des accélérations fulgurantes propres aux courses d’un quart de mille (400m). Alors pourquoi ne trouve t’on pas plus de ces chevaux des pionniers de l’Ouest dans nos rassemblements de cavaliers ? La réponse est simple. Le quarter Horse est encore aujourd’hui un cheval cher. Importé dans les années 80 des USA, le coût de son voyage a fait renchérir le prix de ce cheval américain. Et les élevages qui se sont montés en France, on suivi ces tarifs qui encore aujourd’hui, peuvent rebuter l’acheteur. A titre indicatif, le prix d’un quarter horse se situe aux alentours de 4500€, ce qui le place mal sur le marché de la concurrence locale. Gageons cependant que dans l’avenir, il en soit élevé chez nous en plus grand nombre, pour que nos randonneurs puissent enfin profiter de ce merveilleux patrimoine génétique qui a fait sa réputation internationale. Nous sommes ici dans le sud de l’Idaho au Jevne Ranch à 30 minutes de la Sun Valley et aux portes des montagnes Rocheuses. La-bas, le quarter horse est aux Etats-Unis, ce que le selle français est à la France.

 

 

 

Mis à jour ( Mercredi, 13 Juin 2012 16:00 )
 
PDF Imprimer Envoyer
  
Vendredi, 11 Mars 2011 15:49

 mont saint michel 50 barrage du couesnon 001

La traversée de la Baie du Mont Saint Michel est l’une des classiques de la randonnée en France. Emouvante, impressionnante, surprenante, légendaire, aventureuse, elle est a parcourir au moins une fois dans sa vie de randonneur. Un grand projet en cours vise à désensabler le mont et lui rendre son statut d’île. Depuis le mois de septembre dernier, le barrage construit sur le Couesnon, la rivière qui se jette dans la baie est désormais en service. Le principe de ce barrage consiste à lâcher, à marée basse, de grandes quantités d’eaux retenues à marée haute. Ces lâchers ont un effet de « chasse d’eau » qui repousse les sédiments qui ensablent la baie. A terme, en 2015, le mont sera redevenu un îlot. Des observateurs ont remarqué des mouvements de sédiments apparaissant à l’intérieur de la baie mais ils ne devraient pas trop gêner les cavaliers. Même si des bruits parfois alarmistes circulent. La baie a toujours été un endroit difficile à parcourir avec précautions. Comme avant, la prudence est de rigueur et il est conseillé de se faire accompagner par un des guides de la baie. Ici avec les cavaliers du centre équestre de La Tanière à Moidrey (50), découverte du barrage après la traversée de la Baie : un contraste saisissant entre le modernisme du barrage et la charge d’histoire de ce lieu mythique, l’un des foyers de la civilisation occidentale. www.clubtaniere.fr

 

 

 

 

Mis à jour ( Mercredi, 09 Novembre 2011 12:31 )
 
Osez l'hiver PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 26 Janvier 2011 16:34

Plage_de_Longeville_85_005-2

Dans certaines régions de France, comme en Vendée, la pression touristique est énorme durant l’été. Pour nous cavaliers randonneurs, les plages et les zones touristiques sont inaccessibles, quasiment de mai à octobre. Pourtant les paysages sont superbes, la gastronomie n’est pas en reste et il serait dommage de ne pas en profiter !

Reste l’hiver ou comme par magie, toutes les portes s’ouvrent, ici avec les cavaliers de l’Association Sabots Libres

Les plages, comme celle-ci au départ de Longeville, entre Saint Vincent sur Jard et La Tranche sur mer, offrent à marée basse 10 km d’étendues de sable qui n’attendent plus que les sabots des chevaux. Derrière les dunes, une forêt domaniale avec un circuit accessible aux cavaliers. Bref, vous pouvez arriver le matin, garer votre van sur le parking au point 14 du circuit. L’endroit est équipé de barres d’attache et de tables de pique-nique. Empruntez le circuit jusqu’à une petite route qui vous conduira jusqu'à la mer. Là, que du bonheur a vivre dans de superbes lumières, au pas, au trot, au galop : comme vous aimez !

Vous pouvez vous renseigner auprès du CDTE Vendée 02 51 34 06 49

Mis à jour ( Mercredi, 26 Janvier 2011 17:01 )
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 2

Mur d'Images

Connexion



Votre panier

Votre panier est vide

Rechercher

Statistiques

Membres : 25504
Contenu : 82
Affiche le nombre de clics des articles : 214470

Qui est en ligne ?

Nous avons 11 invités en ligne

Visiteurs

243399
Aujourd'huiAujourd'hui84
HierHier106
Cette semaineCette semaine626
Ce mois-ciCe mois-ci1534
TousTous243399